La coupe du monde de football féminin commence le 9 juin pour l’équipe de France.

France-Angleterre :

Et voilà , on y est , 9 juin 2014 il est 19 heures et le premier match va débuter. Il est primordial pour se mettre en confiance de gagner . La France se présente avec une composition habituelle avec Thiney et LE Sommer en attaque. Après une première occasion de Camille Abily les bleues mettaient petit à petit le pied sur le ballon , elles prennent le jeu à leur compte et rentrent dans le match . La France ouvre le score sur une frappe magnifique de Eugénie Le Sommer dans la lucarne après une belle action, inscrivant le premier but du match et de la compétition. Le match est marqué  maintenant il fallait accentuer l’avance. Après une première mi temps sérieuse , l’équipe de France mène logiquement une rencontre maitrisée. La deuxième mi temps est moins fertile en occasions , mais maitrisée par une équipe de France qui quoi que contractée concède peu d’occasions et est solide .

Le prochain match le 13 juin contre la Colombie devra gommer les erreurs entrevues sur cette partie où les bleues se sont fait peur en fin de match.

France-Colombie

Le match frustrant par excellence , une gardienne colombienne on dire et une équipe de France qui finit par perdre sur deux contres colombiens et se mettre en danger. Il va falloir oublier très vite ce match et se reconcentrer car les anglaises ayant gagné , il faut impérativement battre les mexicaines au prochain match .

France-Mexique

On y est , le match va commencer, la donne est simple pour éviter les calculs et autres comptes d’apothicaires il faut gagner.

Il faut s’attendre à un match âpre et à des mexicaines qui vendront chèrement leur peau.

L’ouverture du score rapide par Delie vient mettre les bleues sur orbite , le match démarre bien mais le chemin est encore long.

L’objectif maintenant c’est de ne pas se faire peur.

Après le but , l’équipe de France renforce son emprise et corse le score par Renard. Les bleues asphyxient des mexicaines qui ont toutes les peines du monde à produire du jeu .

Eugénie Le Sommer marque le troisième but d’une équipe de France ultra réaliste ce qui contraste singulièrement avec l’équipe entrevue contre la Colombie.

Le score est donc de 3-0 et le match est bien en main , attention cependant de ne pas en sortir vu la domination actuelle.

Le match s’équilibre alors et les mexicaines sortent un peu la tête de l’eau au bout de 26 minutes. Le Sommer marque son deuxième but du match portant le score à 4-0 , la première mi temps a été maitrisée du coup.

L’équipe de France mène 4-0 après une mi temps aboutie et est première de son groupe.

La deuxième mi temps débute sur un rythme plus lent même si les bleues restent concentrées. La rencontre est maitrisée mais attention à ne pas trop laisser les mexicaines entrer dans le match, Philippe Bergeroo choisit ce moment pour faire rentrer Gaethane Thiney à la place de Eugénie Le Sommer et Élise Bussaglia à la place de Camille Abily .

Sabrina Dellanoy remplace Laure Bouleau dans les dernières minutes pendant ces dernières minutes où les bleues doivent garder sérieux et concentration , le match étant maîtrisé il s’agirait d’assurer le cleansheet et la première place. Le but du 5-0 est inscrit par Amandine Henry. On peut dire que l’équipe est lancée et que la contre performance contre la Colombie est en voie d’oubli après ce match plein. Les 3 minutes de temps additionnel s’écoulent dans une partie marquée par l’efficacité retrouvée , bonne augure pour les matchs suivants. Match terminé et belle victoire de l’ équipe de France.

Prochain match le 1/8 ème de finale contre la Corée du Sud.

France-Corée du Sud

Les matchs à élimination directe commencent avec une équipe de Corée du Sud qui va être accrocheuse et surtout après l’élimination surprise du Brésil. Les bleues doivent reconduire le match solide qui avait été le leur contre le Mexique pour passer l’obstacle. Philippe Bergeroo n’a quasiment pas changé son 11 avec juste le retour de Necib.

Les coréennes se montrent accrocheuses en début de match , la concentration sera primordiale pour les bleues.  L’ouverture du score de Delie permet aux bleues de prendre le match en main, attention tout de même à cette équipe coréenne malgré le sérieux du début de match. Le deuxième but de Thomis assoit la domination sur la partie. Le sérieux doit rester chez les bleues , la mainmise est cependant totale et ça fait plaisir de voir le jeu déployé. Le rythme retombe après ce premier quart d’heure de feu et la pause est atteinte à 2-0.

Le début de deuxième mi temps est à l’image du début de match , une bataille pour la prise de contrôle du match. Le troisième but de  Delie qui signe le doublé arrive pour couronner cette période.

L’équipe de France récite son football , maitrise le match et s’est mise à l’abri , de quoi voir venir tranquillement et profiter des contres .

L’équipe coréenne reste accrocheuse malgré le score défavorable, La France procédant par ballon dans la profondeur et en attaque placées.

Les dernières minutes voient Gaethane Thiney à la place de Eugénie Le Sommer ,Kheira Hamraoui à la place de Camille Abily et de Diani Kadidiatou à la place de Marie Laure Delie  entrer sans modifier l’équilibre d’une partie qui a perdu en rythme.

Les bleues s’acheminent assez tranquillement vers un quart de finale contre l’Allemagne.

France-Allemagne

Nous y voilà quart de finale de coupe du monde , les bleues en course pour atteindre leur première demi de coupe du monde. À part Laure Boulleau blessée c’est l’équipe qui a gagné le dernier match.

La première occasion du match est pour Louisa Necib qui malheureusement n’attrape pas le cadre. Le premier quart d’heure est équilibré face à une équipe d’Allemagne qui fait beaucoup de fautes.  Les bleues sérieuses en défense ratent cependant beaucoup d’occasions , il ne faudra pas les regretter.

La deuxième mi temps commence sur le même tempo , il manque juste le réalisme offensif , les allemandes étant un poil plus dangereuses.

Le match est fermé avec la frustration qui commence et sur une erreur allemande Louisa Necib ouvre le score. Les bleues ne doivent rien lâcher et rester dans le match pour réussir l’exploit , l’ambiance devient irrespirable.

Les allemandes sont de plus en plus proche du point de rupture .

Elodie Thomis sort et Claire Lavogez rentre , premier changement de Bergeroo. Ne pas craquer , rester solide il y’a une demie au bout les bleues . La défense française héroïque donne tout et fait son match , tenir surtout tenir , l’exploit est proche. Sasic égalise sur pénalty à 7 minutes de la fin.  Il ne faut pas lâcher , ce serait dommage et ça reste possible. Match frustrant mais les allemandes ont été d’un réalisme froid et chirurgical.

Prolongation dans ce match , le scénario est cruel mais il reste la place pour les bleues. Gaethane Thiney remplace Eugénie Le Sommer pour la prolongation. Dernier changement Kheira Hamraoui remplace Marie Laure Delie. L’équipe de France se fait peur face à une Allemagne qui joue enfin . La fin de première prolongation est décousue , la question est de savoir qui va rompre, mais cette équipe a un coeur énorme.

Ce serait dommage que ça se termine aux tirs aux buts cette histoire , surtout après le loupé de Thiney.

On y est , tirs aux buts , ça va se décider à la loterie.

Angerer et Bouhaddi ont entre leurs mains le sort du match et malheureusement Angerer sort le tir au but de Lavogez et élimine la France 5-4.

Merci les bleues vous avez étés grande avec un très très gros coeur , vous serez à Rio et ce n’est que justice vu ce que vous avez montré.

VOUS ÊTES GRANDES ET J’AIME ÇA .

Publicités