Amis du blog bonjour

Voilà , la coupe du monde 2015 a livré son verdict avec la victoire des All Blacks de Nouvelle-Zélande sur les Wallabies d’Australie. Le match commence par un haka prometteur : . La première mi temps est un duel entre Dan Carter et Ben Foley , jusqu’à l’éclair de Nehe Milner-Skudder qui signe l’essai donnant un avantage conséquent au blacks (16-3 à la mi-temps).  La deuxième mi temps commence par l’action du match selon moi , sur un ballon perdu australien Ma’a Nonou se lance dans une chevauchée dont il a le secret et vient claquer un deuxième essai qui laisse augurer le pire . Par on ne sait quel moment de folie ( ou plutôt si l’arrière black B Smith qui prend un carton jaune sur placage dangereux.) les australiens marquent par David Pockock et Tevita Kuridrani , pendant que Dan Carter maintenait l’avance au pied.  Les deux equipes se rendent coup pour coup et les blacks au prix d’une défense de fer ne cède pas un pouce. B Smith revient en jeu et le match continue avec la même intensité. Un drop et une pénalité de Dan Carter permettent de maintenir la distance. Beauden Barrett marque le troisième essai avant la transformation qui scelle la victoire black. Le pari est gagné , les blacks gardent leur titre et remportent leur troisième coupe du monde. Alors certes ils faisaient parti des favoris , certes ils ont dominés leur match mais on peut dire que la coupe du monde du jeu a couronné un beau vainqueur. Le tour d’honneur a été marqué par le geste de classe ULTIME qui vous est offert par Sonny Bill Williams : , ça se passe de commentaires , le joueur n’ayant plus ses preuves à faire en terme de classe  . Partout où il est passé , Sonny Bill s’est toujours illustré par sa classe et ses belles valeurs.On a par la même , la confirmation de la dimension de cet homme. Son rêve c’était de gagner  La coupe William Web Ellis , la médaille est un bonus et si ça peut rendre quelqu’un heureux il lui donne ( le world rugby a eu la bonne idée de lui en refaire une en récompense de son geste). L’expression  » les valeurs du rugby » est souvent moquée mais pour moi « ça c’est terriblement rugby et c’est le rugby que j’aime ». La coupe William Web Ellis  peut prendre le chemin de Auckland après un dernier haka . Je vous offre en bonus les paroles du Ka Maté  :

Ringa pakia !
Uma tiraha !
Turi whatia !

Hope whai ake !
Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !

A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !

——————————————–

Tapez les mains contre les cuisses !
Soufflez !
Pliez les genoux !
Laissez la hanche suivre !
Tapez des pieds aussi fort que vous pouvez !
Je meurs ! je meurs ! je vis ! je vis !
Je meurs ! je meurs ! je vis ! je vis !
Voici l’homme poilu
Qui est allé chercher le soleil
Et l´a fait briller à nouveau !
Un pas ! Un autre pas !
Un pas ! Un autre pas !
Le soleil brille !

et du Kapa O Pango  :

Maori Français
Kapa o pango kia whakawhenua au i ahau !
Hi aue, hi !
Ko Aotearoa e ngunguru nei
Hi Au, au, aue ha hi !
Ko Kapa o Pango e ngunguru nei !
Hi Au, au, aue ha hi !
I ahaha !
Ka tu te ihiihi
Ka tu te wanawana
Ki runga ki te rangi e tu iho nei,
Tu iho nei, hi !
Ponga ra !
Kapa o Pango, aue hi !
Ponga ra !
Kapa o Pango, aue hi, ha !

Laissez-nous nous unir avec notre terre !
Laissez-nous !
C’est notre terre qui gronde
La nôtre, la nôtre oui !
Nous sommes les All Blacks !
Oui, nous le sommes, le sommes, oui !
Il est temps !
C’est mon moment !
Notre règne,
Notre suprématie triomphera
Et nous atteindrons le sommet !
La fougère argentée !
Nous sommes les All Blacks !
La fougère argentée !
Nous sommes les All Blacks !

Maintenant , bilan des équipes avec des déceptions , des confirmations et des révélations.

Nous commencerons par les déceptions :

l’Angleterre , le pays organisateur finit SA coupe du monde avec un record peu flatteur : cette équipe restera la première à ne pas avoir passé le premier tour en tant que pays organisateur. Alors tout n’est pas à jeter , ils ont produit du jeu et du beau jeu , mais cette équipe a les défauts de ses qualités et peut se montrer très indisciplinée ce qui lui a porté préjudice.

Dans 4 ans au Japon elle devrait être à maturité.

La France ( je vais pas m’apesantir , il y’a 3 articles seulement sur le cas français.). Cette équipe a fini par pâtir des choix qui ont été posés. Le rugby actuel est un rugby de mouvement et de vivacité, le combat ne peut plus être le seul système de jeu. Philippe Saint André pour l’avoir oublié a fini son mondial par un crash retentissant , certes face au futur vainqueur, mais cette équipe sans projet , sans jeu , ni génie a du travail pour 2019. Guy Novès qui prendra la suite se retrouve face à un chantier titanesque pour redonner une identité , une crédibilité et surtout un projet de jeu en phase avec le rugby actuel et cohérent.

On va passer aux confirmations , ces équipes qui étaient pas mal , dont on attendait les progrets et qui ont fait leurs matchs :

l’Écosse a fait une coupe du monde correct mais ne doit sa présence en phase finale qu’à une victoire contre le Japon fatigué par deux matchs en cinq jours. Contre l’Australie , ils auraient pu gagner sans une erreur d’arbitrage mais des projets à faire niveau jeu.

l’Irlande a fait un bon mondial mais est tombée en quart de finale sur une équipe d’Argentine qui est une des révélations du tournoi. Joueuse , solide en conquête , elle a été sur la lignée de sa victoire au 6 nations 2015.

Le Pays De Galles avait tout pour vivre une coupe du monde compliquée, beaucoup de blessures pendant la préparation et les deux premiers matchs avaient affaibli l’équipe. Paradoxalement cette adversité a révélé une équipe et les partenaires de Dan Biggar ont été épatants bousculant l’Afrique du Sud jusqu’au bout.

Les révélations :

L’Argentine :

Les pumas ont confirmé les progrets de ces dernières années , on voit que les décisions prises par leur fédération et la participation au four nations leur a fait du bien. Belle coupe du monde et 4 ème place méritée.

Le Japon :

Le prochain pays organisateur a vécu une coupe du monde frustrante , certes c’est la première équipe à ne pas passer les poules en ayant gagné trois matchs , mais cette équipe enthousiaste et joueuse a pris date pour sûr. Dans quatre ans très certainement ils auront leur revanche.

Pour finir voici mon quinze de ce mondial :

1Tendai Mtawarira 2 Agustín Creepy  3 Sekope Kepu

4 Eben Etzebeth           5 Sam Withelock

6 François Louw                7 Shalk Burger

8 David Pocock

9 Fourie Du Preez

10 Dan Biggar

12 Ma’a Nonu

13 Sonny Bill Williams

11 Bryan Habana                              14 Nehe Milner-Skudder

15 Joaquin Tuculet

À dans 4 ans au Japon.

Publicités