Tag Archive: #aveclexv


Amis du blog bonjour

Voilà , la coupe du monde 2015 a livré son verdict avec la victoire des All Blacks de Nouvelle-Zélande sur les Wallabies d’Australie. Le match commence par un haka prometteur : . La première mi temps est un duel entre Dan Carter et Ben Foley , jusqu’à l’éclair de Nehe Milner-Skudder qui signe l’essai donnant un avantage conséquent au blacks (16-3 à la mi-temps).  La deuxième mi temps commence par l’action du match selon moi , sur un ballon perdu australien Ma’a Nonou se lance dans une chevauchée dont il a le secret et vient claquer un deuxième essai qui laisse augurer le pire . Par on ne sait quel moment de folie ( ou plutôt si l’arrière black B Smith qui prend un carton jaune sur placage dangereux.) les australiens marquent par David Pockock et Tevita Kuridrani , pendant que Dan Carter maintenait l’avance au pied.  Les deux equipes se rendent coup pour coup et les blacks au prix d’une défense de fer ne cède pas un pouce. B Smith revient en jeu et le match continue avec la même intensité. Un drop et une pénalité de Dan Carter permettent de maintenir la distance. Beauden Barrett marque le troisième essai avant la transformation qui scelle la victoire black. Le pari est gagné , les blacks gardent leur titre et remportent leur troisième coupe du monde. Alors certes ils faisaient parti des favoris , certes ils ont dominés leur match mais on peut dire que la coupe du monde du jeu a couronné un beau vainqueur. Le tour d’honneur a été marqué par le geste de classe ULTIME qui vous est offert par Sonny Bill Williams : , ça se passe de commentaires , le joueur n’ayant plus ses preuves à faire en terme de classe  . Partout où il est passé , Sonny Bill s’est toujours illustré par sa classe et ses belles valeurs.On a par la même , la confirmation de la dimension de cet homme. Son rêve c’était de gagner  La coupe William Web Ellis , la médaille est un bonus et si ça peut rendre quelqu’un heureux il lui donne ( le world rugby a eu la bonne idée de lui en refaire une en récompense de son geste). L’expression  » les valeurs du rugby » est souvent moquée mais pour moi « ça c’est terriblement rugby et c’est le rugby que j’aime ». La coupe William Web Ellis  peut prendre le chemin de Auckland après un dernier haka . Je vous offre en bonus les paroles du Ka Maté  :

Ringa pakia !
Uma tiraha !
Turi whatia !

Hope whai ake !
Waewae takahia kia kino !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Ka mate ! Ka mate ! Ka ora ! Ka ora !
Tenei te tangata puhuru huru
Nana nei i tiki mai, Whakawhiti te ra
A upane ! ka upane !

A upane ! ka upane !
Whiti te ra ! Hi !

——————————————–

Tapez les mains contre les cuisses !
Soufflez !
Pliez les genoux !
Laissez la hanche suivre !
Tapez des pieds aussi fort que vous pouvez !
Je meurs ! je meurs ! je vis ! je vis !
Je meurs ! je meurs ! je vis ! je vis !
Voici l’homme poilu
Qui est allé chercher le soleil
Et l´a fait briller à nouveau !
Un pas ! Un autre pas !
Un pas ! Un autre pas !
Le soleil brille !

et du Kapa O Pango  :

Maori Français
Kapa o pango kia whakawhenua au i ahau !
Hi aue, hi !
Ko Aotearoa e ngunguru nei
Hi Au, au, aue ha hi !
Ko Kapa o Pango e ngunguru nei !
Hi Au, au, aue ha hi !
I ahaha !
Ka tu te ihiihi
Ka tu te wanawana
Ki runga ki te rangi e tu iho nei,
Tu iho nei, hi !
Ponga ra !
Kapa o Pango, aue hi !
Ponga ra !
Kapa o Pango, aue hi, ha !

Laissez-nous nous unir avec notre terre !
Laissez-nous !
C’est notre terre qui gronde
La nôtre, la nôtre oui !
Nous sommes les All Blacks !
Oui, nous le sommes, le sommes, oui !
Il est temps !
C’est mon moment !
Notre règne,
Notre suprématie triomphera
Et nous atteindrons le sommet !
La fougère argentée !
Nous sommes les All Blacks !
La fougère argentée !
Nous sommes les All Blacks !

Maintenant , bilan des équipes avec des déceptions , des confirmations et des révélations.

Nous commencerons par les déceptions :

l’Angleterre , le pays organisateur finit SA coupe du monde avec un record peu flatteur : cette équipe restera la première à ne pas avoir passé le premier tour en tant que pays organisateur. Alors tout n’est pas à jeter , ils ont produit du jeu et du beau jeu , mais cette équipe a les défauts de ses qualités et peut se montrer très indisciplinée ce qui lui a porté préjudice.

Dans 4 ans au Japon elle devrait être à maturité.

La France ( je vais pas m’apesantir , il y’a 3 articles seulement sur le cas français.). Cette équipe a fini par pâtir des choix qui ont été posés. Le rugby actuel est un rugby de mouvement et de vivacité, le combat ne peut plus être le seul système de jeu. Philippe Saint André pour l’avoir oublié a fini son mondial par un crash retentissant , certes face au futur vainqueur, mais cette équipe sans projet , sans jeu , ni génie a du travail pour 2019. Guy Novès qui prendra la suite se retrouve face à un chantier titanesque pour redonner une identité , une crédibilité et surtout un projet de jeu en phase avec le rugby actuel et cohérent.

On va passer aux confirmations , ces équipes qui étaient pas mal , dont on attendait les progrets et qui ont fait leurs matchs :

l’Écosse a fait une coupe du monde correct mais ne doit sa présence en phase finale qu’à une victoire contre le Japon fatigué par deux matchs en cinq jours. Contre l’Australie , ils auraient pu gagner sans une erreur d’arbitrage mais des projets à faire niveau jeu.

l’Irlande a fait un bon mondial mais est tombée en quart de finale sur une équipe d’Argentine qui est une des révélations du tournoi. Joueuse , solide en conquête , elle a été sur la lignée de sa victoire au 6 nations 2015.

Le Pays De Galles avait tout pour vivre une coupe du monde compliquée, beaucoup de blessures pendant la préparation et les deux premiers matchs avaient affaibli l’équipe. Paradoxalement cette adversité a révélé une équipe et les partenaires de Dan Biggar ont été épatants bousculant l’Afrique du Sud jusqu’au bout.

Les révélations :

L’Argentine :

Les pumas ont confirmé les progrets de ces dernières années , on voit que les décisions prises par leur fédération et la participation au four nations leur a fait du bien. Belle coupe du monde et 4 ème place méritée.

Le Japon :

Le prochain pays organisateur a vécu une coupe du monde frustrante , certes c’est la première équipe à ne pas passer les poules en ayant gagné trois matchs , mais cette équipe enthousiaste et joueuse a pris date pour sûr. Dans quatre ans très certainement ils auront leur revanche.

Pour finir voici mon quinze de ce mondial :

1Tendai Mtawarira 2 Agustín Creepy  3 Sekope Kepu

4 Eben Etzebeth           5 Sam Withelock

6 François Louw                7 Shalk Burger

8 David Pocock

9 Fourie Du Preez

10 Dan Biggar

12 Ma’a Nonu

13 Sonny Bill Williams

11 Bryan Habana                              14 Nehe Milner-Skudder

15 Joaquin Tuculet

À dans 4 ans au Japon.

Publicités

Amis du blog bonjour,

Le rugby à 7 fait son entrée aux jeux olympiques à Rio et l’équipe de France renforcée par 3 joueurs va à la chasse à la qualification :

La première étape avait lieu ce week-end en Russie et a été couronnée de succès, victoire 40 à 17 en finale après une compétition maîtrisée.

Prochaine étape la semaine prochaine à Lyon où il faudra confirmer le succès russe et se placer pour la qualification.

Nous y voilà , l’équipe de France de rugby à 7 continue sa marche vers Rio  avec une finale de l’étape de Lyon. La bande de Terry Bouhraoua est dans le  bon sens et le renfort des quinzistes Ouedraogo , O’Connor ou Grosso se fait sentir.

La finale France-Espagne en cas de victoire rapprochera les bleus de l’objectif brésilien .

Le début de match est tendu avec une équipe espagnole à l’affût des erreurs françaises , la défense plie mais ne romp pas et laisse passer l’orage. Après un premier essai espagnol Fulgence Ouedraogo ramène la France à 7-5  score à la mi temps.

La fin de première mi temps prometteuse permet aux bleus de passer devant grâce à un essai de Terry Bouhraoua qui permet de prendre l’avantage au score 10-7. L’équipe de France prend définitivement le large après l’essai du doublé de Terry Bouhraoua remplacé dans la foulée par Vincent Inigo.

15-7 puis 20-7 après l’essai de Rémi Grosso , l’équipe de France est plus que jamais en course pour Rio.

Dernière étape à Exeter pour finir le travail le week-end du 11 et 12 juillet. À ce moment-là on saura si le 7 masculin rejoindra le 7 féminin qui s’est brillamment qualifié lors du tournoi de Mallemort.

11 juillet 2015 , Exeter l’équipe de France de rugby à 7 a rendez-vous avec l’histoire avec son histoire et une qualification olympique.

Premier match contre la Roumanie et victoire 38-5 , deuxième match et victoire 38-5 contre le Portugal,  pour le dernier match contre l’ Allemagne la donne est simple , une victoire et c’est le quart de final synonyme de billet pour Rio.

L’Allemagne subit aussi la loi des bleus 28-5 , Rio here we come , c’est historique pour le 7 français, maintenant bien terminer.

Le Pays de Galles se présente contre des bleus qui ne lâchent rien et gagnent 31-7 , place à la demie.

Pour la demie , les bleus retrouvent une connaissance battue en poule et gagnent de nouveau  24-5.

En route pour la finale et finir le travail , l’équipe de France bat l’Angleterre 14-5 et remporte le tournoi d’Exeter.

Bilan 3 étapes gagnés et deux équipes ( féminine et masculine) le 7 français reussit une performance qui rend fier.

Rendez-vous à Rio , vous nous avez fais vibrer.

France-Ecosse

Comme beaucoup le savent je suis un grand fan de sport et plus précisément de football et de rubgy ( si tu veux mieux comprendre le rugby je te conseille tata gwen , c’est marrant  et disponible ici  : https://mademoisellereve.wordpress.com/2015/02/20/viens-prendre-un-cours-de-rugby-avec-tata-gwen/  , https://mademoisellereve.wordpress.com/2015/02/24/la-lecon-de-rugby-de-tata-gwen-2/  , https://mademoisellereve.wordpress.com/2015/02/26/la-lecon-de-rugby-de-tata-gwen-3-avec-du-beau-gosse-dedans/  , https://mademoisellereve.wordpress.com/2015/03/02/la-lecon-de-rugby-de-tata-gwen-4-avec-du-saypabiendutou-dedans/  ) , c’est dans ce cadre que j’ai vécu une journée particulière pour l’ouverture du tournoi des 6 nations  . En effet , à l’invitation de l’ami Toine , j’ai eu le privilège de voir le match France-Ecosse dans des conditions plus qu’agreables. vous trouverez ici quelques photos . Outre la victoire du XV de France , on pourra toujours regretter le fait que l’équipe se soit fait peur tout le match , il a été gagné au forceps  15-8  mais à voir lors  du deuxième match contre l’Irlande .

10953976_10153153559684374_1617936920054858642_n 10343677_10153153559839374_3020745318123200165_n 100_3343 100_3345 10858364_10153153559939374_6798434353217272824_n 100_3352 100_3363 100_3362 100_3365 100_3373 100_3364 100_3370 100_3369 1969176_10153153560249374_8768908604002120318_n 10342897_10153153560339374_5030005553878040000_n 10934026_10153153560124374_2915309936490675256_n 100_3349 100_3348 100_3385 100_3384 100_3383 14378_10153153560639374_79599560774264351_n

Irlande-France

Après le match poussif contre l’Ecosse et les défauts entrevus ,on a vu contre l’Irlande une équipe de france qui a multiplié les signes de nervosité et les pertes de balles. Le réalisme irlandais a donc logiquement pris le pas sur une équipe française qui à l’instar de Pascal Papé a non seulement failli dans le jeu , mais plus grave , a failli dans la discipline permettant aux irlandais de profiter des 11 pénalités concédés et de gagner . Le grand chelem ( 5 matchs gagnés sur 5 ) s’éloigne dès le deuxième match pour les bleus avec cette défaite 18-11 , et vu les productions c’est plus que mérité, un sursaut est attendu le 28 fevrier pour le match au Stade De France contre le Pays de Galles.

France-Galles

Alors je ne vais pas aller par quatres chemins , cette équipe est ce qu’on a vu de pire en rugby et encore j’en ai vu . Il n’y a aucun projet de jeu , aucun changement de jeu , aucune révolte, le match contre le Pays De Galles  a été un long calvaire.Perdre un match n’est pas le problème , perdre de 7 points (13-20) pour la deuxième fois consécutive et à domicile de surcroit non plus , mais au moins BATTEZ VOUS MERDE . Là on est face à un entraineur à qui tu as plus envie de tendre un mouchoir qu’autre chose , qui a la capacité de révolte de Droopy , une équipe aussi amorphe que lui  , un jeu aux abonnés absents , les deux derniers matchs seront deux boucheries et je ne parle pas de la coupe du monde . Cet entraineur est en train devant nos yeux ébahis de flinguer une génération entière de joueurs , après 81 joueurs testés , il n’y a toujours pas de fond de jeu , l’équipe est toujours aussi prévisible et le selectionneur passe son temps à fracasser les joueurs et à les livrer en victime expiatoire , pitié que quelqu’un dise stop avant que ce soir encore plus la boucherie. Ce n’est donc pas un problème de joueur mais avec ce PUTAIN DE STAFF DE MERDE. On voit les limites du système actuel avec une ligue , une fédération et des clubs qui ne s’entendent pas . Le plus navrant c’est que les équipes qui aujourdh’ui nous battent ont pour la plupart pris exemple sur la manière dont jadis on gérait les choses . Le bilan actuel est simple et cruel à la fois , les bleus ont gagné 40%  de leurs matchs sur la période 2012-2015 et ce n’est pas qu’un problème de joueur , surtout que les bleuets eux dans la période ont fait deux grands chelems. Il va falloir vraiment du changement dans l’après coupe du monde mais d’urgence parce que pour le moment on passe pas les poules soyons clairs là dessus . J’attends sans vraiment y croire un sursaut sur les derniers matchs parce que l’Italie et l’Angleterre eux ont acquis des certitudes dans le jeu pendant ce tournoi.

Italie-France

Nous voici face à l’Italie , l’un des matchs qui devaient marquer un sursaut coté français ; je passe la première mi-temps à la limite de l’indigence pour laquelle le score ne doit d’etre favorable à la France que l’indigence adverse encore plus criante . Alors on va me dire que je suis méchant exigeant ou que sais-je mais là vraiment y’a un problème et c’est pas un problème de joueurs , va vraiment falloir se poser des questions . Il faut à cette équipe un buteur car en l’absence de Morgan Parra , Camille Lopez est encore trop irrégulier , voir inconstant pour vraiment peser sur les matchs , sans oublier son jeu au pied plus que fluctuant . Sur la deuxième mi-temps ,  le premier essai arrive de l’une des trop rares action d’envergure des bleus qui devraient réitérér ce genre d’initiatives plus souvent car le bilan est famelique en terme d’éssais ( 4 en 4 matchs c’est plus qu’insuffisant) , ensuite , l’équipe est trop souvent retombée dans ses travers pour réellement prendre le large face à une équipe italienne qui bien que limitée et décevante sur ce match n’a jamais fermé le jeu et aurait meme pu avec plus de réalisme poser un réel problème à l’équipe de France . Le score de 29-0 est donc plus que flatteur , le match contre une équipe d’Angleterre joueuse et avec des ailiers très en jambe sera un test plus que primordial , on s’achemine vers la fin du tournoi et un bilan tant au niveau comptable qu’au niveau des joueurs car malgré tout certains se sont distingués avantageusement.

France-Angleterre

Alors ce match restera forcément dans l’histoire déjà de par le score ( 55-35) mais aussi par son scénario , en effet les anglais devaient gagner ce match de 26 points pour souffler le tournoi aux irlandais. Le match a commencé fort avec un premier essai anglais au bout de deux minutes trentes; on s’attendait à ce moment là à une punition que dis-je à une véritable déculottée vu les matchs précedents des deux équipes . Les bleus qui jusqu’à maintenant n’avaient jamais réagi , répondent par deux essais coup sur coup de Tillous Borde et Nakaitaci , et là ce match est devenu assez fou , avec du jeu , des espaces et 12 essais ( oui oui vous lisez bien 12 essais.).Par contre , les errements observés pendant tout ce tournoi ont continué pour certains , la discipline n’était pas au rendez-vous et surtout 12 points laissés en route au pied ont achevé de permettre aux anglais une victoire tranquille meme si elle ne leur offre pas au final le tournoi. De bonnes choses ont étés entrevues mais le jeu au pied va devoir devenir un des axes d’amélioration en coupe du monde avec des matchs au point prés.

Je terminerai en confirmant mon impression de départ , pour le bien de cette équipe , il va falloir du changement et vite , au niveau du staff surtout , on me dira  » il ne se passera rien avant la coupe du monde » oui je sais mais il faut qu’il se passe un truc , l’équipe ne peut pas rester à 40% de victoires avec les joueurs qui ont montré leurs qualités . Certains se sont révélés , d’autres ont déçu mais des conséquences et des enseignements doivent suivre.

Allez , faisons de la prospective et imaginons une liste des 30 pour la coupe du monde découlant de ce tournoi :

AVANTS (17)

Piliers :

1- Uini ATONIO – ATLANTIQUE STADE ROCHELAIS
2- EddyBEN AROUS – RACING METRO 92
3- Vincent DEBATY – ASM CLERMONT AUVERGNE
4- Alexandre MENINI – RC TOULON
5- Rabah SLIMANI – STADE FRANÇAIS PARIS

Talonneurs :

6- Guilhem GUIRADO – RC TOULON
7- Benjamin KAYSER – ASM CLERMONT AUVERGNE

2ème Lignes

8- Yoann MAESTRI – STADE TOULOUSAIN
9- Sébastien VAHAAMAHINA – ASM CLERMONT AUVERGNE
10- Romain TAOFIFENUA – RC TOULON

3ème Lignes :
11- Damien CHOULY – ASM CLERMONT AUVERGNE
12- Thierry DUSAUTOIR – STADE TOULOUSAIN (C)
13- Loann GOUJON – ATLANTIQUE STADE ROCHELAIS
14- Wenceslas LAURET – RACING METRO 92
15- Bernard LE ROUX – RACING METRO 92
16- Yannick NYANGA – STADE TOULOUSAIN

Arrières (14)

Demis -de mêlée :

17- Rory KOCKOTT – CASTRES OLYMPIQUE
18- Morgan PARRA – ASM CLERMONT AUVERGNE

Demis d’ouverture :
19- Camille LOPEZ – ASM CLERMONT AUVERGNE
20- Rémi TALES – CASTRES OLYMPIQUE

21- Sébastien TILLOUS-BORDE – RC Toulon

Centres :
22- Mathieu BASTAREAUD – RC TOULON
23- Gaël FICKOU – STADE TOULOUSAIN
24- Wesley FOFANA – ASM CLERMONT AUVERGNE
25- Rémi LAMERAT – CASTRES OLYMPIQUE

Ailiers :
26- Sofiane GUITOUNE – UNION BORDEAUX BEGLES
27- Yoann HUGET – STADE TOULOUSAIN
28- Noa NAKAITACI – ASM CLERMONT AUVERGNE
29- Teddy THOMAS – RACING METRO 92

Arrières :
30- Brice DULIN – RACING METRO 92
31- Scott SPEDDING – AVIRON BAYONNAIS

Cette liste fait 31 joueurs mais un joueur en sortira chez les demis d’ouvertures après choix du buteur